Centre de santé de Bien-Assis : Laurence Vanceunebrock écrit au ministre de la santé


30 avril 2021

Les craintes de l’APARM de devoir fermer le centre de santé de Bien-Assis par manque de médecins ont fait réagir la sphère politique locale.

A (ré)écouter : Le centre de santé de Bien-Assis en sursis

Le maire de Montluçon a indiqué hier dans un communiqué déplorer la situation qu’il indique avoir appris dans la presse. Frédéric Laporte qui va saisir le directeur de l’Agence régionale de santé afin de tenter de faire accélérer les dossiers des trois médecins étrangers que l’association espère recruter.

Il explique également souhaiter vivement que l’Aparm puisse continuer son activité dans les locaux de la ville ce qui permet de contribuer à conserver une qualité de soins sur le bassin.

La députée de la circonscription a de son côté directement écrit au Ministre de la Santé Olivier Véran.

Interlocuteur différent, mais une même volonté, celle de trouver des solutions pour sortir de l’impasse.

Laurence Vanceunebrock.

Et dans ce même courrier adressé au Ministre de la santé, la députée demande à Olivier Véran d’intervenir pour que le centre hospitalier soit doté d’un TEP Scan, appareil qui améliorerait le dépistage des cancers.