Trois attaques de troupeau potentiellement imputables au loup en 2022 dans l'Allier


27 février 2023

Il y a beaucoup de débats autour de sa présence ou non : le loup agite toujours les rumeurs et les fantasmes dans l’Allier. La Préfecture vient justement, en ce début d’année, de mettre à jour la carte départementale de sa potentielle aire de circulation. Un document important car il régit également les aides auxquelles les éleveurs peuvent avoir droit.

De 10 en 2022, le nombre des communes classées en Cercle 2, c'est-à-dire où l’animal aurait potentiellement pu circuler ces deux dernières années, est passé à 39. Et le bassin montluçonnais est concerné (Cosne d'Allier, Hérisson, La Chapelaude, Saint-Désiré...).

"A ce jour, le loup n'est pas installé dans l'Allier", tranche d'emblée Antoine Héraut, chef du service économie agricole à la Direction départementale des territoires (DDT). Pas installé... Mais il a pu passer dans le département. En laissant parfois des traces de son passage?  "En 2022, il y a eu 17 attaques sur des animaux d'élevage dans le département. Il y en a eu trois sur lesquelles la responsabilité du loup n'est pas écartée. Et trois pour lesquelles on est dans l'attente de résultats d'analyses".

Afin que ces analyses soient le plus fiables possible, la Préfecture invite les éleveurs à avoir les bons réflexes, en cas d'attaques de troupeau : ne pas déplacer les corps, prendre des photos... Et ce afin que les services de l'Office français de la biodiversité (OFB), les seuls habilités, puissent déterminer s'il s'agit bien ou non du passage du loup. 

Le sujet complet diffusé dans nos éditions de ce matin.

Les éleveurs du département ont droit à différentes aides de l'Etat (achat de chiens de troupeau, dispositifs d'électrification...)  en fonction du lieu où ils se trouvent. Elles peuvent être sollicitées jusqu'à fin juillet via ce lien.

Photo d'illustration : Pixabay.